Si ce newsmail ne s’affiche pas correctement, veuillez cliquer ici.

Newsmail spécial 17.11.2016 - 17 novembre 2016

Sécurité des juifs suisses: les organisations faîtières juives rappellent la Confédération à ses devoirs

Le Département fédéral de l’intérieur a publié aujourd’hui un rapport sur les mesures prises par la Confédération pour lutter contre l’antisémitisme en Suisse. Ce rapport mentionne explicitement le devoir de protection incombant à l’État vis-à-vis de la communauté juive. Il relève en outre que les juifs sont particulièrement menacés. Mais le rapport n’en tient finalement pas compte, ce que critiquent les organisations faîtières juives FSCI et PJLS.

Le rapport que le DFI publie aujourd’hui montre que la Confédération preönd la lutte contre le racisme et l’antisémitisme au sérieux. Mais beaucoup reste à faire dans ce domaine. Les organisations faîtières juives ont déjà fait à cet égard des propositions concrètes à la Confédération.

Le rapport souligne en outre que l’État a à l’endroit de la communauté juive un devoir de protection et constate que les institutions juives sont particulièrement exposées au terrorisme djihadiste. Partageant entièrement cette analyse, la FSCI et la PJLS continueront de collaborer avec les autorités. Mais les organisations faîtières juives attendent de la Confédération qu’elle assume, conjointement avec les cantons, ses responsabilités.

Il est dit dans le rapport que la Confédération ne dispose pas des bases juridiques permettant des mesures supplémentaires. Les organisations faîtières juives demandent que les possibilités existantes soient pleinement exploitées et que les bases légales nécessaires soient créées. Il est également évident à leurs yeux que la Suisse a besoin d’un concept national pour la protection de la communauté juive.

Bien que le besoin de sécurité de la communauté juive soit reconnu, le rapport n’en tient pas compte et n’envisage pas que l’État renforce les mesures de protection de la communauté juive. Il propose, au contraire, la création par la communauté juive d’une fondation prenant en charge les frais occasionnés par ses propres mesures de sécurité. «Ce genre de proposition est inacceptable pour nous», estime Herbert Winter, ajoutant que «des juifs du monde entier sont attaqués par des terroristes au motif qu’ils sont juifs – un danger qui est réel aussi en Suisse, comme le constate le rapport. Et voilà que nous devrions continuer de pourvoir nous-mêmes à notre sécurité. C’est là le devoir de l’État.» La preuve que cela est possible existe, puisque dans la plupart des pays voisins de la Suisse, les frais des mesures de sécurité sont assumés en grande partie par l’État, qui met en outre à disposition du personnel assurant la protection des institutions juives.

La Confédération reconnaît à juste titre que la protection des institutions juives est une tâche d’envergure nationale. Les organisations faîtières juives attendent maintenant des mesures concrètes.

Contact

Fédération suisse des communautés israélites FSCI
Gotthardstrasse 65
Case postale 2105
8027 Zurich

T +41 (0)43 305 07 77
F +41 (0)43 305 07 66

Contact pour les médias:
T + 41 (0)22 570 30 30

Site Web

Facebook Twitter E-Mail

Vous ne souhaitez plus recevoir notre lettre d’information? Veuillez cliquer ici.
Les pages et articles extérieurs à notre site sont de la seule responsabilité de leurs auteurs.

Copyright © 2020 SIG/FSCI | Impressum/Protection des données

*|REWARDS|*