Si ce newsmail ne s’affiche pas correctement, veuillez cliquer ici.

Newsmail 152 - 27 juin 2019

Actualités

Le PS suisse prend nettement position contre l’antisémitisme

Le Comité directeur du PS a adopté le 24 mai 2019 une résolution dans laquelle la lutte contre toute forme de discrimination, de racisme, d’antisémitisme et d’islamophobie est qualifiée de pilier central du parti. Le PS exprime dans son document l’inquiétude que lui inspire dans plusieurs pays européens, dont la Suisse, la montée des attitudes et des incidents antisémites. Il déplore en particulier le nombre constant d’incidents antisémites recensés en Suisse ainsi que l’augmentation des discours de haine antisémites véhiculés par Internet et les médias sociaux. La résolution insiste sur le danger que l’antisémitisme représente pour les fondements de la société et ses valeurs. La Fédération suisse des communautés israélites FSCI salue la netteté de la prise de position du PS, dont elle estime certains points exemplaires, notamment celui invitant le Conseil fédéral et le Parlement à reconnaître comme définition de l’antisémitisme celle de l’International Holocaust Remembrance Alliance IHRA.

Vers l’article et la résolution


Coup d’envoi du projet estival de Likrat Public

La salle de l’Hôtel Sunstar, à Davos, était comble. Plus de 80 Davosiennes et Davosiens n’auraient raté à aucun prix, le 6 juin 2019, la réunion d’information sur le projet Likrat Public. Cet intérêt manifeste montre que si la population indigène se pose des questions quant à ses hôtes juifs, sa volonté de mieux cerner dans son offre les besoins spécifiques de ceux-ci est bien réelle. Les spécialistes de Likrat Public ont présenté au public les mesures et les outils prévus pour le pic de la saison d’été, à savoir, comme base d’information, deux brochures, l’une pour les professionnels du tourisme, l’autre s’adressant aux vacanciers juifs. L’annonce de la présence d’intermédiaires dans les régions d’Arosa, de Davos et de la Vallée de Saas a été particulièrement bien accueillie. Le public a d’ailleurs eu un avant-goût des capacités de ces intermédiaires tout à fait réaliste lorsque les trois Likratinos et Likratinas ont répondu, une heure durant, aux questions aussi nombreuses que diverses qu’il leur a posées. Le sujet n’a pas été épuisé pour autant, ce qui fait que les intermédiaires ne manqueront en août ni de travail ni d’interlocuteurs poseurs de questions.

La même réunion s’est déroulée à Arosa et dans la vallée de Saas. Et, là encore, un public extraordinairement nombreux a confirmé le fait que les questions et les besoins étaient partout les mêmes. Le projet que Likrat public déroulera cet été a donc tout l’air de susciter un grand intérêt et de démarrer au bon moment.

Vers l’article, avec une interview de Jean-Pierre Galey, responsable information touristes de Destination Davos Kloster

Émission de Radio Südostschweiz du 7 juin 2019 (en allemand)

Article du journal régional Berne Fribourg Valais du 13 juin 2019 (en allemand)

Article paru dans l’Aroser Zeitung du 14 juin 2019 (en allemand)

En bref

Le libre exercice de la religion n’est pas une folie

Il y a quinze jours était levé le ramadan. Une enseignante du primaire du canton de Zurich rappela à ce sujet aux parents de ses élèves que les enfants qui célébraient cette fête étaient dispensés d’école ce jour-là. Elle fut alors clouée au pilori par le conseiller national Andreas Glarner, qui qualifia le libre exercice de la religion de « folie » pour les enfants d’âge scolaire. Sidéré, le président de la FSCI Herbert Winter a eu les mots suivants : Je suis atterré qu’un politicien de notoriété nationale puisse dire que le libre exercice de la religion est une folie pour les enfants d‘âge scolaire. »

Vers l’article


World Jewish Congress National Community Directors’ Forum

À Bucarest s’est tenu à la mi-juin le World Jewish Congress National Community Directors‘ Forum, devant lequel le secrétaire général de la FSCI Jonathan Kreutner a présenté le projet de dialogue Likrat. La projection de « Likrat - der Film » lui a permis de donner aux congressistes d’une soixantaine de pays un reflet très vivant de ce projet. L’approche « dialogue d’égal à égal » pratiquée par Likrat a trouvé une forte résonnance.


Chabbat des réfugiés – intégrer les réfugiés par l’apprentissage des langues

Le Dimanche des réfugiés et le Shabbat des réfugiés des 15 et 16 juin 2019, la Fédération suisse des communautés israélites, la Fédération des Églises protestantes de Suisse, la Conférence des évêques suisses et l’Église catholique-chrétienne de Suisse ont publié, comme il est de coutume, une déclaration commune. Celle-ci appelait à créer et à maintenir les ressources institutionnelles et organisationnelles propres à offrir aux réfugiés un enseignement durable des langues du pays. Qui exige l’intégration doit, en effet, en donner les moyens. Un vivre-ensemble harmonieux dépend pour beaucoup de la possibilité qu’ont les gens de dialoguer les uns avec les autres et de se faire entendre.

Vers l‘appel


25 ans après l’attentat de Buenos Aires contre l’AMIA

Le 18 juillet 1994, l’« Argentinean Jewish Mutual Association » (AMIA) fut la cible d’un attentat lourd de conséquences : 85 personnes furent tuées, plus de 150 blessées. La représentation permanente de la République d’Argentine et le Congrès juif mondial ont invité le 26 juin à 2019 à rendre hommage, 25 ans après, sur le site genevois de l’ONU, à la mémoire des victimes de cet attentat et à méditer sur ses conséquences. Vice-présidente de la FSCI, Sabine Simkhovitch-Dreyfus, qui participait au panel, a souligné ce qu’avait de nouveau la dimension de cet attentat: c’est le premier à viser des cibles juives non israéliennes et à utiliser des véhicules chargés de lourdes bombes, dans le but de causer le plus grand nombre de victimes civiles possible. Les besoins de sécurité des communautés et des institutions juives firent alors dans le monde entier un bond spectaculaire. L’attentat de Buenos Aires eut une influence déterminante sur le nombre de mesures et de précautions de sécurité en constante augmentation dont la communauté et les institutions juives eurent à s’entourer au cours des dernières décennies.


La FSCI vous souhaite de bonnes vacances

La FSCI souhaite à toutes les lectrices et tous les lecteurs de belles et reposantes vacances. Nous nous retrouverons en août, et ce sera surtout pour parler du projet que Likrat Public déroulera cet été. À bientôt !

Contact

Fédération suisse des communautés israélites FSCI
Gotthardstrasse 65
Case postale 2105
8027 Zurich

T +41 (0)43 305 07 77
F +41 (0)43 305 07 66

Contact pour les médias:
T + 41 (0)22 570 30 30

Site Web

Facebook Twitter E-Mail

Vous ne souhaitez plus recevoir notre lettre d’information? Veuillez cliquer ici.
Les pages et articles extérieurs à notre site sont de la seule responsabilité de leurs auteurs.

Copyright © 2020 SIG/FSCI | Impressum/Protection des données

*|REWARDS|*