Si ce newsmail ne s’affiche pas correctement, veuillez cliquer ici.

Newsmail 134 - 24 mai 2017

Actualités

« Nous avons pour mission de mettre en place une société empreinte d’une culture de la tolérance et du respect. »

C’est aujourd’hui que se tiendra la 112e Assemblée des délégués de la FSCI à Lausanne. Une conférence de presse s’est déjà tenue ce matin. Herbert Winter a thématisé la situation des juifs de Suisse, alors que Pinchas Goldschmidt, président de la Conférence européenne des rabbins s’est exprimé sur la situation sécuritaire en Europe. Goldschmidt a appelé à ne pas limiter la liberté religieuse.

Consultez ici la version abrégée de l’appel lancé par le rabbin Goldschmidt.

Consulter le programme


« Le Tessin est un des lieux les plus exquis de l’exil juif »

Beaucoup l’ignorent : il y a aussi – même s’ils sont peu nombreux – des juifs suisses établis au Tessin et qui coulent ici une vie on ne peut plus agréable, affirme le juif tessinois Elio Bollag. Le Tessin accueillant actuellement notre exposition « 150 ans d’égalité des droits pour les juifs de Suisse », nous en avons profité pour discuter avec Elio Bollag de ce que vivre au Tessin signifie pour un juif.

Lire l’interview

En bref

Herbert Winter est Vice-président du Congrès juif mondial

Le Président de la FSCI Herbert Winter a été élu au Comité Exécutif du Congrès juif mondial et est à présent vice-président du CJM. Le CJM est composé de représentants de communautés juives de 90 pays. En tant que vice-président, Herbert Winter représente la FSCI.


Nouveaux présidents de la PJLS

Les nouveaux co-présidents de la Plate-forme des juifs libéraux de Suisse s’appellent Jean-Marc Brunschwig et Peter Jossi. Ils succèdent à Nicole Poëll, qui a assuré la présidence de la PJLS pendant de nombreuses années. La PJLS collabore étroitement avec la FSCI en ce qui concerne les questions politiques.


Odette Brunschvig n’est plus

C’est avec une grande tristesse que nous avons appris le décès, le dimanche 16 avril à Berne, d’Odette Brunschvig. Elle avait fêté en octobre dernier son 100ème anniversaire, entourée par ses deux filles Monique et Pierrette ainsi que leur nombreuse famille. Née à Berne en 1916, Odette née Wyler était une personnalité remarquable, enjouée, rayonnante et lumineuse jusqu’à la fin de sa longue vie. En mai dernier, elle avait assisté avec joie au vernissage du livre que la journaliste Hannah Einhaus a consacré à son époux, Georges Brunschvig, éminent avocat et président marquant de la FSCI de 1947 à 1973, année de son décès. La biographie a été publiée dans la Collection de la FSCI sur l’histoire et la culture des juifs de Suisse et plusieurs chapitres évoquent Odette Brunschvig.

Centenaire, elle avait gardé une mémoire intacte de tous les grands moments historiques vécus aux côtés de son mari, dont elle a pleinement partagé l’engagement pour le judaïsme suisse, et notamment pour les réfugiés juifs pendant la seconde guerre mondiale. Odette Brunschvig a par ailleurs présidé la WIZO bernoise. Elle fut aussi une mère aimante et dévouée pour sa famille. La Bernoise a toujours tenu à conjuguer harmonieusement ses identités suisses et juives, sans craindre cependant de s’insurger si la seconde était discriminée. D’ailleurs, l’antisémitisme aujourd’hui l’inquiétait et lui rappelait des périodes sombres. Ces dernières années, elle a encore répondu à de nombreuses interviews. Dans une vidéo réalisée en 2013 par la FSCI avec Hannah Einhaus, Odette Brunschvig évoque longuement les évènements historiques dont elle fut un témoin privilégié, notamment le procès contre le pamphlet antisémite Le Protocoles des sages de Sion, en 1935, gagné par l’avocat Brunschvig qui allait devenir son futur mari. La grande classe de la défunte, sa gentillesse, son écoute des autres et son énergie de vie ont suscité l’admiration de tous. Nous n’oublierons par la personnalité attachante et chaleureuse que fut Odette Brunschvig.

Pour accéder au film sur youtube


« Marche des vivants »

Afin d’honorer la mémoire des victimes de la Shoah, un groupe de Suisses a participé à la « Marche des vivants » qui menait du camp de concentration Auschwitz au camp d’extermination de Birkenau.

Chaque année, à l’occasion du Yom Hashoah, plus de 10 000 adolescents et jeunes adultes marchent du camp de concentration Auschwitz au camp d’extermination de Birkenau. Cette année, une délégation de 30 adolescents a représenté la Suisse et a pris part, aux côtés de jeunes du monde entier à cette marche commémorative, organisée pour honorer la mémoire des victimes de la Shoah. Hier, le journal télévisé de la télévision suisse a présenté un rapport sur la « Marche des vivants ».

Contact

Fédération suisse des communautés israélites FSCI
Gotthardstrasse 65
Case postale 2105
8027 Zurich

T +41 (0)43 305 07 77
F +41 (0)43 305 07 66

Contact pour les médias:
T + 41 (0)22 570 30 30

Site Web

Facebook Twitter E-Mail

Vous ne souhaitez plus recevoir notre lettre d’information? Veuillez cliquer ici.
Les pages et articles extérieurs à notre site sont de la seule responsabilité de leurs auteurs.

Copyright © 2020 SIG/FSCI | Impressum/Protection des données

*|REWARDS|*