Si ce newsmail ne s’affiche pas correctement, veuillez cliquer ici.

Newsmail 128 - 03 novembre 2016

Actualités

La FSCI porte plainte contre un groupe d’extrême droite

La FSCI a porté plainte cette semaine contre un groupe néonazi dont les paroles des chansons appellent à l’assassinat de juifs suisses. Des menaces de mort sont proférées à l’encontre de membres actuels et anciens de la FSCI, parmi lesquels Herbert Winter, son président en exercice, ainsi qu’à l’encontre de plusieurs politiciens et personnalités.

Les néonazis avaient déjà fait parler d’eux les semaines précédentes. À la mi-octobre, un concert avait réuni quelque 5000 membres de l’extrême droite dans le Toggenburg. Peu après, avait été annoncée une autre manifestation dans le canton de St-Gall. Dans une lettre adressée à la police cantonale de St-Gall, la FSCI avait demandé à celle-ci d’intervenir immédiatement au cas où la norme pénale antiracisme serait violée.


La FSCI protest contre la décision de l'UNESCO

Des juifs du monde entier ont protesté mi-octobre contre la dernière en date des résolutions de l’UNESCO, qui ne mentionne pas le lien qui unit les juifs au Mont du Temple ainsi qu’au Mur des lamentations. La FSCI se joint à cette protestation. La résolution de l’UNESCO passe sous silence le fait que le Mont du Temple est également sacré pour les juifs. Sur son esplanade se dressaient deux temples juifs – le premier il y a déjà quelque 3000 ans. Or le terme juif de « Mont du Temple » n’apparaît pas une seule fois dans la résolution. Cela revient à ignorer sciemment le cœur même de l’histoire et de la nostalgie juives. Le président de la FSCI Herbert Winter l’a souligné dans sa première réaction: « Sans le Mont du Temple, l’histoire juive et la religion juive ne seraient pas ce qu’elles sont. Les juifs du monde entier sont profondément attachés au Mont du Temple de Jérusalem. »


En mémoire de la tragédie de Babyn Jar

Il y a 75 ans, plus de 33 000 juifs étaient massacrés à Babyn Jar, non loin de la ville ukrainienne de Kiev. Lors des cérémonies commémorant cette tragédie, se sont réunis dans cette ville des descendants des victimes ainsi que des délégations venus du monde entier, dont le président de la FSCI Herbert Winter. Interviewé par la Basler Zeitung, il a confié à ce quotidien ce qui, pour lui, rend ce carnage totalement inconcevable : « Ici, à Babyn Jar, les bourreaux regardaient les victimes dans les yeux et appuyaient sur la gâchette. Et ce, plus de 33 000 fois. Babyn Jar, le plus grand des massacres d’hommes, de femmes et d’enfants innocents commis pendant la Seconde Guerre mondiale, devrait absolument occuper une place plus importante dans le travail de mémoire de la Shoah. »

L’interview accordée à la Basler Zeitung


Le Surbtal accueille les Romands

Près de 35 Genevois et Lausannois ont fait le voyage, en car, jusqu’à Endingen et Lengnau. La FSCI, en collaboration avec la Communauté israélite de Genève, a convié les membres des communautés de Suisse romande à découvrir le Surbtal argovien, ceci dans le cadre des manifestations organisées pour marquer le 150ème anniversaire de l’émancipation des juifs. Les participants ont été accueillis devant la synagogue d’Endingen par Roy Oppenheim, qui fut leur guide pour cette balade dans le berceau du judaïsme suisse. Une première pour la plupart d’entre eux. Ils se sont déclarés enchantés de leur journée et n’ont pas regretté le long voyage.


« 150 d’égalité des droits pour les juifs de Suisse » à Lausanne

Pour informations sur l’exposition de Lausanne, cliquer ici

Contact

Fédération suisse des communautés israélites FSCI
Gotthardstrasse 65
Case postale
8027 Zurich

T +41 (0)43 305 07 77
F +41 (0)43 305 07 66

Contact pour les médias:
T + 41 (0)22 570 30 30

Site Web

Facebook Twitter E-Mail

Vous ne souhaitez plus recevoir notre lettre d’information? Veuillez cliquer ici.
Les pages et articles extérieurs à notre site sont de la seule responsabilité de leurs auteurs.

Copyright © 2020 SIG/FSCI | Impressum/Protection des données

*|REWARDS|*