Un livre sur le cimetière israélite des Éplatures

Anne-Marie Faraggi Rychner a publié un livre sur le cimetière juif qui se trouve près de La Chaux-de-Fonds. Richement illustré, l’ouvrage « Le cimetière israélite de La Chaux-de-Fonds » témoigne de l’histoire de la communauté juive de cette région.

En plein hiver 1872, un cimetière israélite est inauguré à 1000 mètres d’altitude à La Chaux-de-Fonds. Deux sépultures, fraîchement implantées, marquent le début de l’histoire de ce cimetière. C’est le troisième cimetière israélite autorisé en Suisse romande. Comment ce cimetière a-t-il été créé, comment le terrain a-t-il pu être acquis, comment s’est-il développé et agrandi? Ce sont les questions qu’approfondit l’historienne Anne-Marie Faraggi Rychner dans le livre qu’elle consacre au cimetière israélite de La Chaux-de-Fonds et qui vient de paraître aux éditions Alphil.

La communauté juive de La Chaux-de-Fonds

À l’heure actuelle, les membres de la communauté juive de La Chaux-de-Fonds sont de moins en moins nombreux : il n’en reste qu’une centaine, établis dans les environs. C’est pourquoi les inhumations dans le cimetière des Éplatures se font de plus en plus rares. Pourtant, un tel cimetière, niché dans les montagnes neuchâteloises devrait faire l’objet d’une plus grande attention et être conservé. C’est un témoin visible de l’histoire de la communauté juive de cette région et un site marquant, d’une grande importance pour l’histoire sociale au sein des montagnes neuchâteloises.

« Le cimetière israélite de la Chaux-de-Fonds »

Anne-Marie Faraggi Rychner. « Le cimetière israélite de la Chaux-de-Fonds », Images et patrimoine, Éditions Alphil, Neuchâtel 2020.

Pour en savoir plus