Ralph Friedländer entre à l’European Jewish Congress

Ralph Friedländer, récemment élu vice-président de la Fédération suisse des communautés israélites FSCI, fait son entrée à l’exécutif de l’European Jewish Congress EJC. Aujourd’hui a eu lieu l’assemblée générale virtuelle de l’EJC, réunie en vue d’une élection de renouvellement intégral. Également à l’ordre du jour : l’impact de la pandémie du coronavirus sur la communauté juive ainsi que la définition de l’antisémitisme de l’IHRA.

L’assemblée générale de l’EJC d’aujourd’hui a, elle aussi, été contrainte de se plier aux impératifs de la pandémie du coronavirus en se réunissant pour la première fois en mode virtuel. La FSCI y était représentée par Ralph Lewin, son président, et Ralph Friedländer, son vice-président. Placée sous le signe du renouvellement intégral, l’assemblée a élu son nouvel exécutif de quinze personnes. Élu la semaine dernière à la vice-présidence de la FSCI, c’est le Bernois Ralph Friedländer qui représentera dorénavant la Suisse à l’organisation faîtière européenne. Il succède ainsi à Herbert Winter, qui, douze ans durant, avait représenté la FSCI auprès de cette organisation avant de mettre fin à ses mandats le 18 octobre 2020. Il reviendra donc à Ralph Friedländer et à ses collègues de différents pays européens de coprésider, dès aujourd’hui, aux destinées du judaïsme européen.

Focus sur la pandémie du coronavirus

L’assemblée avait évidemment inscrit à son ordre du jour l’impact de la crise du Covid-19, à laquelle l’ensemble de la communauté juive d’Europe doit faire face depuis le printemps en organisant sa vie communautaire selon de nouvelles voies. Le président de la FSCI Ralph Lewin a expliqué la façon dont la communauté juive de Suisse gère la pandémie et énuméré les difficultés et les mesures encore à prévoir.

La définition de l’antisémitisme de l’IHRA

Autre sujet abordé : la définition de l’antisémitisme de l’International Holocaust Remembrance Alliance IHRA. Les deux représentants de la FSCI ont fait le point sur les développements en cours en Suisse, où l’on attend incessamment, faisant suite à un postulat du conseiller aux États Paul Rechsteiner, un rapport du Conseil fédéral sur le point de vue de la Suisse concernant cette définition.