L’initiative kaddish arrive en Suisse

L’initiative kaddish vise à mieux faire connaître ce que furent l’exode et l’expulsion des juifs qui vivaient en Iran ainsi que dans des pays du Proche-Orient et de l’Afrique du Nord. Elle insiste plus particulièrement sur les nombreuses familles dont des membres ont été inhumés dans des cimetières à l’abandon et inaccessibles. La communauté juive mondiale est appelée à réciter en leur mémoire le kaddish. La Fédération suisse des communautés israélites FSCI soutient cette initiative en Suisse.

L’envie de faire vivre la mémoire des juifs que l’émigration et l’expulsion ont chassés d’Iran et de pays arabes du Proche-Orient et de l’Afrique du Nord après 1948 est devenue plus insistante au cours des dernières années. Le 30 novembre est depuis 2014 une journée de commémoration officielle en Israël. L’initiative kaddish veut, elle, un engagement planétaire, porté par toute la communauté juive du monde et appelant synagogues et autres institutions à consacrer le kaddish - la prière à la mémoire des morts - du shabbat précédant le 30 novembre à ce sujet. Ceci en souvenir des membres de leur parenté inhumés dans des cimetières inaccessibles, que les quelque 800 000 juifs émigrés et expulsés ont été obligés de laisser derrière eux.

Kaddish : une initiative dédiée au souvenir

De nombreuses années durant, l’histoire et l’exode des juifs du Proche-Orient et de l’Afrique du Nord n’ont été reconnus que du bout des lèvres et à peine commémorés. L’initiative kaddish, qui entend attirer l’attention sur cette partie de l’histoire des juifs, demande à toutes les communautés juives du monde d’y participer. Même celles qui ne comptent que peu de juifs du Proche-Orient ou d’Afrique du Nord sont invitées à dire ensemble les prières. Cette solidarité mémorielle est également censée renforcer la cohésion d’une communauté juive constituée d’une grande diversité d’origines et de cultures. On trouvera sur le site de l’initiative une liste des synagogues, des organisations et des institutions juives ainsi que des personnes ayant annoncé qu’elles participeront à cet acte de mémoire.

Des juifs concernés en Suisse

En Suisse, surtout romande, vivent plusieurs milliers de juifs dont les ancêtres s’étaient établis dans des pays arabes du Proche-Orient, de l’Afrique du Nord et de l’Iran. La FSCI lance aux juifs vivant en Suisse un appel les invitant, eux aussi, à réciter d’une seule et même voix le kaddish dans les synagogues et autres institutions juives, ceci en signe de mémoire et de solidarité avec celles et ceux qui ont souffert. Les prières seront dites lors du shabbat du 28 novembre 2020.

Plus d’infos sur l’initiative sous www.KaddishInitiative.com