Les Juifs suisses sont atterrés par les agressions de Halle

Halle a été aujourd’hui, jour de Yom Kippour, le théâtre d’agressions terroristes visant plusieurs cibles. Selon les informations actuellement disponibles ont été tuées deux personnes, l’une près de la synagogue, l’autre à un étalage de snacks. Le véritable objectif était la synagogue de Halle, bondée en ce jour de Yom Kippour, dans laquelle les agresseurs armés ont cherché à pénétrer mais en ont été empêchés par le dispositif de sécurité du bâtiment. Représentés par la Fédération suisse des communautés israélites FSCI et la Plateforme des Juifs Libéraux de Suisse PJLS, leurs deux organisations faîtières, les Juifs suisses sont bouleversés et proches en pensée des victimes et de leurs proches, auxquels la FSCI et la PJLS expriment leur sympathie et leur compassion.

Les Juifs suisses se sentent solidaires de la population de Halle et de sa communauté juive en particulier. On est à chaque fois révulsé par ces agressions brutales prenant pour cible des innocents. On n’ose imaginer l’ampleur du désastre si les agresseurs avaient réussi à s’introduire à l’intérieur de la synagogue. Comment peut-on, de sang-froid, s’en prendre à des gens réunis dans leur synagogue un jour de grande fête. En même temps qu’ils touchent la communauté juive de tous les pays du monde, ces attentats terroristes visent l’ensemble de la société ayant pour fondement la démocratie, la liberté et la paix.

Combien d’exemples n’a-t-on pas eus, ces dernières années, du fait que la sécurité des Juifs d’Allemagne et de l’Europe en général ne cesse de se détériorer. Selon les autorités de sécurité, l’insécurité s’accroît également pour les communautés et les institutions juives de Suisse, contraintes, elles aussi, de renforcer leurs dispositifs de sécurité. Aujourd’hui comme demain, les deux organisations faîtières que sont la FSCI et la PJLS appellent à s’engager pour la considération et le respect de tout être humain et à s’élever avec détermination contre les idéologies destructrices, de manière à supprimer le terreau dont ces horreurs se nourrissent.