Le projet d’été de Likrat Public entre dans sa deuxième saison

Likrat Public, le projet de dialogue et de sensibilisation de la Fédération suisse des communautés israélites FSCI, rééditera en 2020 son projet à l’attention des hôtes juifs passant leurs vacances en Suisse. Des brochures d’information, mais, surtout, des intermédiaires juives et juifs présents sur le terrain se chargeront de faire passer le courant entre la population locale et les vacanciers juifs. Le projet reprendra ses thèmes fondamentaux avec, toutefois, quelques aménagements dus à la crise du coronavirus. L’édition 2020, longue de trois semaines, commencera le 27 juillet et s’achèvera à la mi-août.

Quelques régions de la Suisse s’attendent, comme chaque année, à recevoir des hôtes juifs dont le nombre et les modes de déplacement risquent toutefois d’être perturbés par ladite crise. Bref, une situation dont on s’est longtemps demandé ce qu’elle allait signifier pour le projet de dialogue et de sensibilisation de Likrat Public, né en 2019 dans le cadre d’une saison pilote. Des brochures et, à plus forte raison, les intermédiaires juives et juifs présents sur le terrain avaient permis de mieux faire connaître le judaïsme et de fluidifier les contacts entre la population locale et les vacanciers juifs. Les retours, nombreux et positifs, reçus par la suite avaient alors poussé la FSCI ainsi que ses partenaires des organisations touristiques et des communes à poursuivre ce projet, dont on sait maintenant qu’il aura lieu en 2020 malgré les circonstances dues à la situation sanitaire.

Empêcher les malentendus culturels

Le but du projet, qui reprendra telles quelles ses grandes lignes, est d’empêcher les malentendus culturels et d’entrer en dialogue avec la population locale tout comme avec les vacanciers juifs, de façon à ce que les uns et les autres vivent en bonne intelligence. Il y aura, comme précédemment, deux brochures : l’une pour les vacanciers juifs, l’autre pour les professionnels du tourisme. Cette dernière a été publiée par Suisse Tourisme et hotelleriesuisse, en collaboration avec la FSCI. La brochure destinée aux hôtes juifs, quant à elle, a été élaborée par la FSCI, qui a bénéficié en l’occurrence du soutien de la communauté judéo-orthodoxe de Suisse. Sur le terrain seront en outre déployés les intermédiaires juives et juifs de Likrat Public, dont l’activité sera surtout concentrée durant la haute saison sur Davos, la vallée de Saas et, à la demande, Arosa. Le projet aura cette année pour nouveaux partenaires la région de l’Engadine, avec la station de St. Moritz. Le travail des intermédiaires consistera à aller à la rencontre des gens, à donner des explications et à servir d’interlocuteurs. La population locale trouvera ainsi l’occasion de poser des questions et de satisfaire sa curiosité sans indiscrétion et les vacanciers juifs, grâce aux intermédiaires, celle d’être aiguillés rapidement vers les bonnes personnes lorsqu’ils ont besoin d’informations.

De la flexibilité à l’heure du coronavirus

On ne sait pas encore quels seront au juste le nombre d’hôtes juifs et leurs projets de vacances. Les séances d’information publiques et les rencontres Likrat Public de 2019 ont été provisoirement annulées. Les responsables de Likrat Public seront donc amenés à privilégier les contacts directs et à mettre en œuvre les mesures à prendre par rapport au coronavirus. Des concepts de protection concernant les services religieux seront notamment distribués et expliqués en plusieurs langues. Les personnes participant au projet seront obligées de faire preuve de flexibilité et de s’adapter aux circonstances. Les retours des hôtes et des professionnels du tourisme que nous avons eus sur la saison 2019 montrent toutefois combien ce projet est important. Aussi la FSCI et les organisations partenaires se réjouissent-elles de le rééditer cette année quand bien même les circonstances seraient un peu différentes.

Plus d’informations sur le projet d’été de Likrat Public