La PJLS et la FSCI condamnent une agression en ligne contre la JLG

Le dimanche soir 17 janvier 2021, une manifestation culturelle en ligne de la Communauté libérale juive Or Chadasch JLG de Zurich a été piratée par des individus cagoulés qui ont perturbé le programme par un déversement d’images obscènes et blessantes, dont des croix gammées et des photos d’Hitler. Une plainte pénale a été déposée par la communauté concernée, et les deux organisations faîtières juives que sont la Plateforme des Juifs Libéraux de Suisse PJLS et le Fédération suisse des communautés israélites FSCI condamnent le plus vivement cette agression et soutiennent les démarches juridiques engagées à l’encontre de ses auteurs.

Le dimanche soir 17 janvier, un événement en ligne de la JLG de Zurich a été perturbé par plusieurs personnes cagoulées. La JLG avait organisé une manifestation culturelle en ligne consacrée aux peintures murales de la maison de la Brunngasse 8, à Zurich. Celle-ci avait à peine commencé que plusieurs personnes portant cagoule se sont enregistrées et ont pris le contrôle de la soirée. Partageant leurs écrans, elles ont fait voir des croix gammées, des photos d’Hitler ainsi que des contenus pornographiques. Dans l’impossibilité de stopper l’agression et d’en neutraliser les auteurs, les organisateurs se sont trouvés dans l’obligation d’interrompre immédiatement la manifestation.

Les organisations faîtières juives se disent choquées

Les deux faîtières juives, la PJLS et la FSCI, sont sous le choc de l’agression effrontée et répugnante dont a été victime la soirée culturelle d’une communauté juive. La JLG, qui est membre de la PJLS, est une des quatre communautés juives de la ville de Zurich. Les deux associations sont profondément désolées qu’il ait fallu interrompre l’une des premières manifestations en l’honneur du petit musée de la Brunngasse 8. Le projet consistant à ouvrir au public les précieuses peintures murales du Moyen Âge se trouvant dans cette maison, qui appartenait à une famille juive de l’époque, a été d’emblée porté par la FSCI et soutenu par la PJLS.

La JLG dépose une plainte pénale

Cette agression n’avait rien de drôle; elle était, au contraire, parfaitement planifiée et coordonnée. Les symboles, les images et les films qui ont été utilisés sont d’une obscénité et d’un irrespect portant la marque d’auteurs déterminés à provoquer et blesser sans retenue aucune les sentiments des destinataires. Doublement choquants par les temps de pandémie que nous vivons, ces incidents en ligne ne doivent jamais être sous-estimés. Bien au contraire ! Les autorités et les milieux politiques se doivent d’être plus attentifs aux formes en ligne que peuvent revêtir la haine et les violences. La JLG dépose une plainte pénale auprès du Ministère public de l’arrondissement Zurich-Limmat. La PJLS et la FSCI condamnent le plus vivement cette agression et soutiennent la JLG qui en a été la victime.