Jacques Lande se retire de son poste de responsable des finances de la FSCI

Banquier expérimenté, élu au CD en 2012, Jacques Lande était prédestiné à diriger les finances de la FSCI. Des finances qu’il a gérées avec prudence, en continuant de les stabiliser et de les raffermir.

Au terme de neuf ans, c’est un autre membre qui lui a beaucoup apporté, un membre apprécié qui se retire du Comité directeur CD de la FSCI. Les délégués avaient élu Jacques Lande au CD en 2012, en même temps qu’Ariel Wyler et le défunt Edouard Selig. Il avait assumé la grande responsabilité que représentent les finances de la FSCI sous la présidence d’Herbert Winter et annoncé sa retraite anticipée dès décembre 2019, sitôt élu président de la Israelitische Cultusgemeinde Zürich ICZ. Une retraite qu’il avait ensuite accepté de différer d’une petite année en raison des grands changements de personnes ayant résulté des élections de renouvellement intégral de la FSCI de 2020. De quoi assurer une transition tranquille, que ce soit au niveau de la direction ou à celui des fonctions qu’il avait exercées.

Jacques Lande a assumé la responsabilité des finances de la FSCI

À son entrée en fonction, en 2012, le banquier Jacques Lande était encore au service d’une banque de Zurich. Son savoir-faire le prédestinait indiscutablement à diriger le département des finances de la FSCI. Et il avait déjà une certaine expérience de la gestion financière de l’École juive Noam ainsi que du Minjan Wollishofen. Il appartenait à Jacques Lande de maintenir les finances de la FSCI en des eaux paisibles et de générer ainsi une confiance durable. Ce dont il s’est acquitté avec succès durant ses neuf ans d’activité. Les développements internes manifestes et visibles qu’elle a connus ces dix dernières années n’empêchent pas la FSCI d’avoir de nouveaux projets, d’être devenue plus professionnelle et financièrement stable. Bref, une évolution qui, sans l’accompagnement prudent et prévoyant de son responsable financier, n’eût jamais atteint un tel degré.

La FSCI remercie Jacques Lande de son engagement

Le départ de Jacques Lande prive le Comité directeur de la FSCI d’un membre très expérimenté, possédant un vaste et profond savoir, dont la communauté juive continuera toutefois de profiter tant qu’il jouera comme président de l’ICZ un rôle central en son sein. La FSCI elle-même y trouvera son compte puisque, représentant l’ICZ, il sera candidat, le 20 juin, au Comité central de la FSCI. L’association remercie Jacques Lande de son engagement infatigable et efficace au service de la communauté juive de Suisse.

Vers la page d'aperçu de l'Assemblée des délégués
La diffusion de l'Assemblée des délégués sur YouTube sera disponible ici le dimanche 20 juin 2021.