Journée internationale à la mémoire des victimes de la Shoah

Le 27 janvier est la Journée internationale à la mémoire des victimes de la Shoah. La FSCI se souvient en ce jour des victimes ainsi que des survivants, et il s’agit maintenant d’écouter la parole des rares témoins de cette époque encore en vie et de rappeler ce qu’ils ont vécu, car le temps approche où il ne sera plus possible d’en avoir des témoignages de première main.

Le 27 janvier, Journée internationale à la mémoire des victimes de la Shoah, est chaque année le jour où nous nous souvenons de celles et de ceux qui ont été victimes de l’idéologie national-socialiste. Cette date est celle du jour anniversaire de la libération du camp de concentration d’Auschwitz-Birkenau. Ce lieu, et le mot « Auschwitz à lui seul, sont aujourd’hui synonymes des crimes commis par les national-socialistes et de l’incommensurable souffrance de leurs victimes. Le 27 janvier 1945, jour de la libération du plus grand camp de concentration de son genre, l’horreur dépassait l’entendement. Septante-six ans plus tard, c’est avec la même tristesse qu’alors que l’on évoque le souvenir des victimes et des survivants.

Conserver et transmettre le souvenir

C’est la 76e fois que l’on célèbre cette libération. Les crimes et les atrocités des national-socialistes remontent à près d’une vie humaine. Rares sont parmi nous les survivants qui pourraient parler de ce qu’ils ont vécu. Même si leurs souvenirs sont de plus en plus lointains, ce qu’ils nous disent constitue l’une des sources les plus émouvantes qu’il soit. Encore quelques années, et ces témoins aussi précieux qu’appréciés nous auront quittés. D’autant plus important est-il par conséquent de faire vivre le souvenir de la Shoah, de façon à ce que jamais elle ne tombe dans l’oubli ou puisse être relativisée. En parler à l’école, en parler aux jeunes est un moyen particulièrement apte à créer une culture mémorielle durable, tâche dont la FSCI se fait une priorité. Génération après génération, la Shoah doit sans cesse rappeler au fil du temps les conséquences catastrophiques que peuvent entraîner l’antisémitisme, une discrimination systématique et l’exclusion de l’autre.