Assemblée des délégués: La sécurité des juifs en Suisse au cœur des préoccupations de la FSCI

Cette année, le thème de la sécurité était au centre de l’Assemblée des délégués de la Fédération suisse des communautés israélites FSCI.

Cette année, la sécurité était le thème prioritaire de l’Assemblée des délégués de la FSCI, qui a eu lieu à Lausanne. Dans le discours qu’il a tenu durant la soirée publique précédant l’Assemblée des délégués, le président de la FSCI, Herbert Winter, a souligné : « Nous avons le besoin urgent d’une aide accrue de l’État. Nous avons besoin d’un soutien policier renforcé et - d’une manière générale - d’un soutien plus important de l’État, cela afin de réduire le coût astronomique de nos mesures de sécurité. ». Herbert Winter indique que de premiers signaux positifs sont parvenus à la communauté juive, non seulement de la part de la Confédération, mais aussi des cantons et des communes. Les juifs de Suisse en sont fort reconnaissants. Dans plusieurs cantons et municipalités, les parlements se sont penchés sur la question de la sécurité des communautés juives.

En Suisse romande, on entretient certes de bonnes relations avec les autorités et la police. « Nous espérons un signal politique fort témoignant de la volonté des parlements ou des gouvernements cantonaux de renforcer notre sécurité par le biais de mesures étatiques et, du même coup, de réduire nos dépenses en matière de sécurité », a déclaré Herbert Winter.

Au cours de l’assemblée, les délégués ont adopté, parmi d’autres, une déclaration critiquant les résolutions que l’UNESCO a adoptées en 2016. Les délégués réitèrent « l’affirmation des liens indéfectibles qui, depuis des millénaires, unissent le peuple juif avec Jérusalem, le cœur spirituel de notre peuple » et souhaitent que « Jérusalem devienne une ville de la paix ».

Vidéo de la table ronde

Lire le texte de la résolution

Voir les photos