Appel en faveur de l’accueil de réfugiés mineurs

Dans les camps de réfugiés grecs règne depuis des mois une précarité que vient encore aggraver la crise du coronavirus. La Fédération suisse des communautés israélites FSCI, la Plateforme des Juifs Libéraux de Suisse PJLS et l’Union Suisse des Comités d’Entraide Juive VSJF lancent au Conseil fédéral un appel lui demandant d’intervenir en faveur de l’accueil de ces jeunes réfugiés en danger et de donner ainsi un signal tangible d’humanité.

Sur les îles grecques vivent, entassés dans des camps surchargés de monde, des milliers de réfugiés. Durant depuis des mois, le défaut d’infrastructure élémentaire en matière d’hygiène mine la santé de ces personnes et constitue une réelle tragédie humanitaire, que vient encore aggraver la propagation du coronavirus. La situation est intenable et il est grand temps d’agir.

La Suisse coresponsable

L’Europe peine à rendre la situation des réfugiés plus supportable et la Suisse partage avec les autres pays la responsabilité de trouver rapidement des réponses à la hauteur de cette catastrophe. En tant que signataire des accords de Schengen et de Dublin, elle porte, elle aussi, une part de responsabilité dans la situation où vivent et les réfugiés et la population locale et il serait souhaitable qu’elle joue en l’occurrence un rôle exemplaire. Les plus vulnérables, les plus fragilisés sont les requérants d’asile mineurs non accompagnés (MNA). Jusqu’ici, seule une vingtaine de mineurs non accompagnés ayant de la parenté en Suisse ont apparemment été identifiés, alors que, manifestement, leur nombre réel est nettement plus élevé.

Appel au Conseil fédéral

L’Église évangélique réformée de Suisse EERS, la Conférence des évêques suisses CES ainsi que l’Église catholique-chrétienne de la Suisse ont lancé au Conseil fédéral un appel lui demandant d’agir et de faire en sorte que la Suisse officielle intensifie ses efforts visant à identifier, en collaboration avec les autorités locales, les MNA remplissant les critères d’admission. Les organisations faîtières juives de la FSCI et de la PJLS ainsi que l’Union Suisse des Comités d’Entraide Juive VSJF se joignent à cet appel et exigent de la Suisse qu’elle accueille dans les jours qui viennent, au titre de requérants d’asile, les réfugiés mineurs vivant dans les camps grecs, donnant ainsi un signal clair d’humanité.