Adieux à Alain Schauder

C’est avec une profonde tristesse que la FSCI a reçu la nouvelle qu’Alain Schauder est décédé le 14 août 2021 à Lausanne. Il a été président de la CILV et vice-président du Comité central de la FSCi. La FSCI exprime ses condoléances.

C’est avec une profonde tristesse et beaucoup de chagrin que la Communauté Israélite de Lausanne et du Canton de Vaud CILV et la FSCI ont appris le décès d’Alain Schauder. M. Schauder est décédé dans sa ville natale de Lausanne le 14 août 2021 après une longue maladie supportée avec courage. La CILV, dont il est le président depuis 2011 et qu’il a donc marqué de son empreinte durant une décennie, est particulièrement ébranlée. La FSCI a toujours pu compter sur son engagement depuis 2014, en sa qualité de membre du Comité central et de vice-président, à partir de 2020.

Un homme de conscience, d’engagement et de médiation

Il émanait d’Alain Schauder une grande chaleur humaine, lui qui fondait ses actions sur les nombreuses valeurs intimes qu'il portait avec honnêteté et constance. Il a toujours été à l’écoute de ses amis et de ses collègues. C’était un homme engagé qui a respecté ses obligations jusqu’au bout. Né en Alsace en 1957, il y a passé son enfance. Plus tard, à Lausanne et au sein de la CILV, il est toujours resté un membre actif de la communauté. Après avoir été président du dicastère du restaurant et du cimetière, Alain Schauder présidait depuis dix ans la CILV. La direction et l’administration de sa communauté lui tenaient à cœur, ce qui lui a valu la haute estime de ses collègues du Comité et de ses membres. Avec sagesse et patience, Alain Schauder a réussi à unir les différentes tendances présentes dans sa communauté. Avec courage, il a fait preuve de détermination et a pris des décisions importantes et novatrices. La CILV perd un président engagé, la communauté juive un homme de médiation qui, dans sa communauté, mais aussi au sein du Comité central de la FSCI, s’est toujours passionnément montré un chercheur de solutions constructives et a tenté de renforcer la cohésion de la communauté dans toute la Suisse.

Une perte immense pour la communauté juive

Guidé par son sens du devoir, sa prudence et son engagement sans limite, il s’est mis au service de sa communauté, de la FSCI et de l’ensemble de la communauté juive. Et même ses longues souffrances ne l’en ont pas empêché. Alain Schauder est, pour tous, un exemple de motivation, d’opiniâtreté et d’humanité. Il laisse derrière lui une grande famille, sa femme, ses deux enfants et ses cinq petits-enfants. La FSCI exprime ses sincères condoléances à sa famille et à tous ceux qui l’ont entouré, et elle leur souhaite beaucoup de force, de réconfort et de confiance en cette période de deuil.