Aide financière de la Confédération, du Canton ainsi que de la Ville de Zurich

La Confédération a approuvé pour l’année 2021 de nouvelles aides financières aux projets de sécurité concernant les communautés et les institutions juives. Le Canton et la Ville de Zurich participent à parts financières égales à quatre projets zurichois. La FSCI est très satisfaite des allégements financiers consentis au titre de la sécurité. Les coûts sécuritaires présentant néanmoins un découvert important, elle appelle à explorer des solutions plus étendues.

fedpol a approuvé pour 2021 de nouvelles aides financières aux mesures de sécurité concernant les communautés et les institutions juives. Bénéficieront ainsi d’une aide, la Communauté Israélite de Genève, la Communauté Israélite de Lausanne et du canton de Vaud ainsi que, à Zurich, l’Israelitische Cultusgemeinde Zürich, l’Israelitische Religionsgesellschaft Zürich, la Jüdische Gemeinde Agudas Achim et l’École primaire Talmud Toire. Les montants accordés ont pour base l’ « Ordonnance visant à garantir la sécurité des minorités ayant un besoin de protection particulier », en vertu de laquelle la Confédération participe à hauteur de 500'000 francs par an à des projets concrets de sécurité. Ainsi s’achève, après 2020, le deuxième cycle de requête.

Sur la base de l’OMSP

Entrée en vigueur le 1er novembre 2019, l’ « Ordonnance sur les mesures visant à garantir la sécurité des minorités ayant un besoin de protection particulier » OSMP instaure pour les projets de sécurité des minorités concernées une « protection architectonique » ainsi que des aides à la formation, à la sensibilisation et à l’information, ceci à concurrence de 50 pour cent au maximum du coût total du projet concerné. La Confédération prévoit à cet effet un montant annuel plafonné à 500'000 francs. Les projets déposés par les communautés et les institutions juives concernent surtout des ouvrages et des travaux consistant à renforcer la sécurité des synagogues, des écoles et des équipements des communautés. La contribution accrue de l’État à la sécurité des institutions juives répond à la forte augmentation de la menace sécuritaire et terroriste que le pays connaît depuis quelques années et qui impose aux communautés et aux institutions juives d’assumer seules de fortes dépenses pour leur sécurité.

Les coûts sécuritaires restent élevés

Comme ils l’avaient fait à la suite du premier cycle de requête, le Canton et la Ville de Zurich ont annoncé qu’ils participeraient pour le même montant que précédemment aux projets de 2021 concernant spécifiquement la ville de Zurich, soit une contribution de 350 000 francs aux mesures de sécurité que la Confédération a autorisées pour les quatre institutions juives de la ville. La FSCI est très satisfaite des nouveaux allégements apportés aux dépenses sécuritaires de diverses communautés et institutions juives. Le problème de la charge financière n’est toutefois pas résolu pour autant. Au vu des dernières prévisions, l’association estime à 4 à 5 millions de francs le coût sécuritaire annuel à la charge de la communauté juive. Les deux cycles de requête montrent par ailleurs que les moyens financiers mis à disposition ne suffiront pas pour tous les projets et toutes les dépenses. Aussi la FSCI voit-elle la Confédération et les cantons dans l’obligation de chercher et d’élaborer des solutions adaptées à la situation.

Vers la communication de fedpol