La FSCI respecte la démission de Jonas Fricker et met en garde contre la banalisation de la Shoah

La FSCI respecte la démission de Jonas Fricker et met en garde: la banalisation de la Shoah ne doit pas devenir le courant normal.

Déclaration d’Herbert Winter, président de la FSCI:

«Jonas Fricker a démissionné de sa fonction de conseiller national. Nous respectons sa décision. Toujours plus fréquentes sont depuis quelque temps les comparaisons avec les nazis ou avec la Shoah. Peu importe que ce soit par manque de sensibilité ou par ignorance pure et simple: de telles comparaisons sont immanquablement blessantes et inacceptables. Elles ne sont d’ailleurs pas le fait de la seule sphère politique et circulent également dans certains cercles, dont celui de la protection des animaux. Cela ne peut durer. La banalisation de l’holocauste ne doit pas devenir le courant normal. Outre qu’elle est blessante, pareille banalisation est également indigne de notre culture politique.

Diese News als PDF


Social

Diese Seite teilen