«Likrat – le film» - Des jeunes juifs visitent une classe dans l'Oberland zurichois

Des jeunes juifs ont visité une classe d'école dans l'Oberland zurichois dans le cadre d'une intervention Likrat et ont parlé de leur vie juive. La plupart des étudiants n'avaient jamais vu une personne juive avant cette intervention Likrat et ne savaient presque rien de la vie juive. Le projet de dialogue Likrat de la Fédération suisse des communautés israélites (FSCI) vise à réduire les inhibitions et les préjugés et à promouvoir la compréhension et la connaissance du judaïsme. Pour la première fois, une équipe de tournage a accompagné une rencontre de Likrat.

Liora n'utilise pas son téléphone portable un jour par semaine, pendant le Shabbat. Elle pense que c'est génial. Les élèves d'un lycée secouent la tête d’une manière légèrement irritée. Un jour sans téléphone portable ! Ils peuvent à peine l’imaginer. Il s'agit d'une scène du documentaire «Likrat - le film». Liora est juive et a visité une classe de la Sekundarschule Breite à Hinwil dans le cadre du projet de dialogue Likrat. Elle était accompagnée d'une équipe de tournage.

Likrat en hébreu signifie «à la rencontre de». Les jeunes juifs - on les appelle des likratinas ou likratinos - et les élèves du même âge ont passé quelques heures ensemble à mieux se connaître. Likrat transmet le judaïsme d'une manière vivante et mémorable, parce que les jeunes se rencontrent face à face. Le principe de toute rencontre est que toutes les questions peuvent être posées - il n'y a pas de bonnes ou de mauvaises questions dans cette leçon, aucun tabous ! Le projet vise à réduire les préjugés et les stéréotypes à l'égard des juifs et du judaïsme, à transmettre des expériences interculturelles et interreligieuses et à promouvoir la tolérance et le dialogue d'une manière durable et efficace.

Le nouveau film est unique parce que c'est la première fois qu'une rencontre de Likrat a été filmée dans une classe d'école. La documentariste et lauréate du prix Grimme Britta Wauer donne ainsi un aperçu de l'atmosphère d'une telle visite et montre la dynamique des questions, des réponses et des réactions de la classe et des Likratinas. Le film montre également l'importance de cette forme de dialogue ouvert et honnête entre les jeunes. La plupart d'entre eux n'avaient jamais vu une personne juive avant la réunion du Likrat et savaient peu de choses sur la vie juive. Il n'y a pas de communautés juives dans l'Oberland zurichois et les juifs reconnaissables dans les rues sont très rares. La Likratina Liora résume bien la recette du succès : «Je trouve que Likrat est un projet idéal. On ne peut qu’y gagner. Il y a beaucoup de préjugés. Quand vous avez une personne devant vous, vous voyez une image et vous pouvez imaginer que la personne est tout à fait normale.» Ces rencontres réduisent les inhibitions et permettent de se connaître directement. Car vers la fin du film et de la rencontre, les élèves se rendent compte qu'ils ne diffèrent que de quelques points de leurs pairs juifs. Ils partagent les mêmes préoccupations et craintes, mais aussi des rêves et des espoirs. «Likrat - le film» a été projeté en première le 22 juin 2018 sur le site de la Sekundarschule Breite à Hinwil. Nous vous invitons à le découvrir ici :

Le Président de la Confédération Alain Berset et la conseillère nationale Lisa Mazzone ont également leur mot à dire dans le teaser du documentaire.

Première «Likrat - Le film»
Vendredi 22 juin 2018, à 11h00
Sekundarschule Breite Hinwil, Breitestrasse 6, 8340 Hinwil

«Likrat - Le film» a été présenté en avant-première lors de la cérémonie de remise du Prix du Dialogue juif suisse fin mai en présence du Président de la Confédération Alain Berset. Le Président de la Confédération a également salué le projet : « La rencontre directe avec les membres d'autres religions dans les classes scolaires de notre pays, telle qu'elle est proposée par le projet Likrat, est un modèle exemplaire de dialogue.»

Le film a été projeté en première le 22 juin 2018 à 11h00 à Sekundarschule Breite à Hinwil, où le documentaire a été tourné. Liora, une Likratina, ainsi que d'autres élèves représentés dans le film, le corps enseignant et Silja Rüedi, secrétaire générale adjointe de la Direction de l'éducation du canton de Zurich étaient présents.

Likrat

En tant que éducateurs par les pairs , les jeunes juifs sont invités dans une classe d'école pour parler du judaïsme. Lors d'une rencontre de Likrat, les élèves sont autorisés à demander aux jeunes juifs tout ce qui concerne le judaïsme - toutes les questions sont permises. C'est ainsi que les jeunes donnent un visage au judaïsme. Likrat existe en Suisse alémanique depuis 2002 et en Suisse romande depuis 2015. Une centaine de réunions ont lieu chaque année. Cela signifie qu'environ 1 500 élèves par an sont touchés. Entre-temps, Likrat a également été exporté vers d'autres pays européens.

Plus d'informations sur Likrat

Galerie: Images de la première