Les synagogues de Suisse illuminées

Le 9 novembre 2018 sera le 80e anniversaire de la nuit des pogromes. La Fédération suisse des communautés israélites FSCI et la Plateforme des Juifs Libéraux de Suisse PJLS, ainsi que plusieurs communautés juives, ont choisi pour sa commémoration un recueillement silencieux. Ce soir, les synagogues de Bâle, Berne, Genève, Lausanne et Zurich apparaîtront sous un éclairage extérieur exceptionnel. Ce signal, visible de loin, rappellera les atrocités commises il y a 80 ans. Les illuminations seront accompagnées d’événements commémoratifs.

Dans la nuit du 9 au 10 novembre 1938, la haine des juifs atteignit en Allemagne une ampleur jamais connue auparavant. Plus de 400 personnes périrent de mort violente et 30’000 autres, dont beaucoup d’enfants, furent arrêtées et déportées dans des camps de concentration. Des milliers de commerces et de logements appartenant à des juifs et plus de 400 synagogues et lieux de prière et de rassemblement furent saccagés. La nuit des pogromes marque le début de l’anéantissement systématique des juifs, le début de la Shoah.

Une partie de l’histoire juive

Les synagogues de Suisse ont été épargnées par cette violence effrénée. Les juifs de notre pays étaient alors en sécurité. Mais quelques kilomètres seulement les séparaient des événements meurtriers qui se déroulaient en Allemagne comme en d’autres pays d’Europe. La peur qu’inspirait le sort des amis et des proches restés de l’autre côté de la frontière était également vive en Suisse. Aujourd’hui, parmi les juifs suisses vivent des personnes dont les familles se sont réfugiées en Suisse pour échapper aux persécutions. Beaucoup d’entre eux ont perdu des proches. Bien que de moins en moins nombreux, il existe encore des survivants et des témoins des horreurs de la nuit des pogromes et de la Shoah pour rapporter de vive voix aux générations suivantes ce qu'ils ont vécu. Voilà pourquoi ce souvenir doit vivre à jamais, ne serait-ce qu’en guise d’avertissement pour les générations futures. La nuit des pogromes et la Shoah sont indissolublement liées à l’histoire de l’Europe et, partant, à celle de la Suisse. « Les événements d’alors se sont inscrits dans l’histoire des juifs, en Suisse comme ailleurs. La société doit aux victimes comme aux survivants de se recueillir, de se souvenir et de ne jamais oublier à quoi peut conduire la haine que des hommes déchaînent contre d’autres hommes », a dit Herbert Winter, président de la FSCI.

Les synagogues de Suisse illuminées

La Suisse tout entière commémore aujourd’hui la nuit des pogromes, une nuit dont c’est le 80e anniversaire. Le 9 novembre tombant cette année sur un vendredi, où commence en soirée le Chabbat, les événements commémoratifs auront lieu la veille, soit le jeudi 8 novembre 2018. Les synagogues de Bâle, Berne, Genève, Lausanne et Zurich seront toutes ensemble éclairées de l’extérieur pendant la nuit. Les communautés juives encadreront ces illuminations d’événements commémoratifs. D’autres synagogues et lieux de prière juifs laisseront en outre la lumière allumée toute la nuit.

La communauté juive de Suisse entend donner ainsi un signal silencieux mais visible de loin. Un signal de commémoration, un signal de mémoire, un signal de « Plus jamais ça » et un signal pour l’avenir d’une vie et d’une présence juives aux multiples aspects.

Aperçu des événements organisés en Suisse

Interview avec Jonathan Kreutner, secrétaire général de la FSCI «En Suisse aussi, il est important que nous commémorions la Nuit de Cristal» | Tribune de Genève, 8.11.2018 :

Diese News als PDF


Social

Diese Seite teilen