Les idéologies racistes doivent être un critère d’exclusion de la police

La promotion d’un policier tessinois condamné pour appel à la discrimination raciale continue de préoccuper la FSCI. Après la rencontre de la FSCI avec Norman Gobbi, Conseiller d’Etat chargé de la sécurité, et le commandant tessinois de la police, le Conseiller d’État tessinois a publié aujourd’hui un communiqué de presse dans lequel il annonce de premières mesures. Celles-ci répondent insuffisamment aux inquiétudes de la FSCI.

Rappelons les faits : en juillet 2018 nous avons appris que le policier tessinois Edy I. avait été promu au grade de sergent-chef, malgré sa condamnation exécutoire pour propos haineux sur Facebook intervenue deux ans plus tôt.

Après expiration du délai de probation de deux ans, Edy I. a été promu. Or, pour un policier, et surtout pour un officier de police une attitude irréprochable et impartiale envers toutes les personnes dans notre pays est indispensable.

La FSCI constate avec satisfaction que, dans le communiqué de presse qu’ils publient aujourd’hui, le Conseiller d’Etat et la police tessinois dénoncent les idées racistes et la discrimination raciale et qu’ils ont l’intention de sanctionner les manquements à ces principes. La police tessinoise se déclare disposée à agir et à introduire certaines mesures afin d’éliminer de tels cas de racisme à l’avenir. Elle annonce vouloir faire désormais de l’espace numérique un critère d’évaluation dans les procédures de sélection et de promotion.

C’est un début, mais la FSCI estime qu’il est insuffisant. Il doit être clair que des idéologies racistes sont un critère d’exclusion de la police. Président de la FSCI, Herbert Winter déclare : « À l’avenir, l’évaluation des candidates et candidats à l’école de police ou à une fonction dirigeante doit prendre en compte les comportements inappropriés ainsi que les idéologies racistes et discriminatoires – même s’ils ne relèvent pas impérativement de poursuites pénales. »

Pour consulter le communiqué de presse de la FSCI

Pour consulter le communiqué de presse du conseiller d’État Norman Gobbi « Il Direttore del Dipartimento delle istituzioni incontra la Federazione svizzera delle comunità israelite » du 27.09.2018

RSI 27.09.2018: "Non meritava la promozione" (Presidente della Federazione delle comunità israelite non è soddisfatto dall'incontro con le autorità ticinesi sul caso dell'agente promosso)

Corriere del Ticino 27.09.2018: Agente che inneggiò al nazismo: Gobbi e comunità israelita a confronto

TicinoNews 27.09.2018: Gobbi incontra la comunità israeliana: "Dialogo prezioso"

LaRegione 27.09.2018: Agente razzista, dalle comunità israelite 'preoccupazioni irrisolte'

La première lettre de la FSCI a retenu l’attention des médias tessinois et relancé la discussion sur le cas Edy I. Ci-dessous une revue des comptes rendus:

Blick 25.7.2018: Warum darf Edy I. (55) seinen Job behalten?

Tio.ch 25.7.2018: La comunità ebraica scrive a Gobbi: «Perché quell’agente è stato promosso?»

Ticino libero 25.7.2018: Sergente, "come è possibile che lavori ancora in Polizia e sia stato promosso?"

RSI 26.7.2018 (TV und Radio): Israeliti scrivono a Gobbi

Der Bund 26.8.2018: Affäre um rechtsextremen Polizisten setzt Gobbi unter Druck

Diese News als PDF


Social

Diese Seite teilen